mercredi 17 mai 2017

Sept voyages au cœur des premiers mots de la géométrie


Encore un bien long silence !

Je ne voulais plus intervenir avant d’en avoir terminé avec le tome 1 du manuel de cycle 4 que j’écrivais.
Ce tome 1 est terminé. Il est prêt à être publié… mais il attendra l’an prochain : c'est moi qui ne me sens pas prêt !
En attendant, je travaille sur le tome 2. Si tout se passe raisonnablement bien, je devrais pouvoir proposer, dans un an, un « pack » complet d’enseignement… Si…

Pour l'instant, je reviens enfin à mes amours : la géométrie.

Le tome 1 traitait du numérique, le tome 2 traitera en grande partie de la géométrie.
Et je m’appuie évidemment sur «… Donc, d’après… » pour le construire.

L’une des difficultés de la géométrie, au collège, provient du flou qui entoure le vocabulaire utilisé. Sur l’une des listes de mathématiques que je lis, réapparaît toute
une discussion autour de la notion d’angle : un angle est-il une ligne (la réunion de 2 demi-droites de même origine) ou une surface (une partie du plan déterminé par ces 2 demi-droites) ?

C’est le printemps, les questions fleurissent… ou re-fleurissent :)

J’aimerais énormément contribuer à une harmonisation du vocabulaire utilisé au collège, et il me semble que la mise à disposition (sous licence « Creative Commons ») de la 1ère partie de «… Donc, d’après… » aurait du sens : en 80 pages environ, et en 7 « voyages », j’y construis une introduction que j’aimerais partager avec autant de collègues que possible (mais d’autres introductions sont évidemment possibles et cohérentes).


Par ailleurs, pour celles et ceux que la querelle sur les angles intéresserait,
vous pouvez également jeter un coup d’œil sur cet ancien article du blog : 
  
                       dans les coulisses de l’arborescence : les angles

Merci à celles et ceux qui ne m’ont pas oublié. Maintenant que j’ai l’esprit un peu plus libre, je devrais pouvoir écrire à nouveau.

À bientôt, donc

Philippe Colliard

dimanche 1 janvier 2017

2017, en gris



Bonjour à tous,

Et merci d’être encore là.

Je suis désolé, je devrais rire, chanter,
c’est la nouvelle année.

Mais je n’y arrive pas. Trop d’horreurs,
trop de laideur, trop de bêtise tragique m’inquiètent,
trop de choix récents menacent de conséquences dramatiques.

Alors, ne m’en veuillez pas si cette courte nouvelle
n’est pas particulièrement optimiste : 


Je nous souhaite à tous une année 2017
meilleure que ce qu’elle laisse envisager.

Philippe Colliard

PS :   je vous parlerai bientôt à nouveau de maths,
         avec, je l’espère, un peu plus d’enthousiasme.

dimanche 18 septembre 2016

Bis repetita placent : VOTEZ !


La première fois que je vous ai parlé du prix Tangente,
c'était le 15 septembre 2014 … Et c'était très intéressé :


La deuxième fois, c'était en novembre (2014, toujours !) :


La troisième fois, c'était l'an dernier... Et avec un immense plaisir :


Le moment est venu d'une quatrième intervention :)

Mais peut-être ne connaissez-vous toujours pas les éditions Pole,
le magazine Tangente - ou son petit frère, Tangente éducation ?

Permettez-moi de reprendre ici quelques mots de mon article de septembre 2014 :

flânez sur leur site, découvrez le portail http://www.infinimath.com/ .

Les éditions Pole sont une mine d'or pour les professeurs comme pour les élèves.
Elles sont uniques, incontournables !

Et chaque année, elles décernent un prix, le « prix Tangente », à l'un des livres parlant de mathématiques et jugé digne, au cours de l'année écoulée, d'une « note de lecture » dans Tangente ou dans Tangente éducation.

Le Prix Tangente :
un premier vote, par tous les internautes qui le désirent (et qui acceptent de s’inscrire : ça prend 2 minutes et c’est gratuit), pour déterminer les « nominés »...
Puis un jury de personnalités pour le choix final.

S'il vous plaît, inscrivez-vous... S'il vous plaît, votez !

… Depuis 2014, le prix Tangente a fait des petits,
mais les éditions Pole vous l'expliqueront mieux que moi :


Alors... Votez :


Merci de votre fidélité à ce blog, et peut-être à bientôt

Philippe Colliard